Le Ferrier côté nature

                                         

Site industriel il y a 2000 ans, témoin d'une sanglante bataille au Moyen Âge, réserve de chasse du châtelain, vaste chantier au XXe siècle, le Ferrier est maintenant retourné à Dame Nature qui, malgré le sol ingrat, reprend ses droits avec vigueur.

 

 

L'association a choisi d'attirer l'attention sur cet aspect particulier du lieu.

  • Le long des sentiers, des panonceaux indiquent les arbres qui ont reconquis le site.

     

 

  • Des pancartes signalent également les fleurs.

  • Des sorties nature sont ponctuellement organisées.

Ces promenades permettent, avec l'aide d'un expert, de découvrir la flore.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Notre sortie botanique a eu lieu samedi 26 mai 2018

avec Catherine Barrey et Gaëlle Massé de la station de recherche des Metz à Saint-Sauveur

sur le thème "plantes, forêt et lumière".

 

En cheminant dans les sentiers du Ferrier, Catherine et Gaëlle nous ont fait partager leur passion pour la forêt.

 

Petit rappel 

 

L'arbre est constitué d'un tronc ou fût, d'un houppier, branchages du sommet comportant les feuilles et d'un système racinaire aussi développé sous terre que le houppier l'est en l'air.

 

Sève brute

 

Un arbre adulte a besoin de 200 à 300 litres d'eau quotidiennement. Les arbres sont secondés dans leur recherche d'eau et d'éléments nutritifs par les champignons dont les filaments constituent un vaste réseau souterrain pouvant couvrir plusieurs kilomètres : la sève brute constituée grâce à cette collaboration monte jusqu'aux feuilles.

 

Communication

 

Le réseau racinaire et les fibres des champignons annexes servent aussi aux arbres à échanger des informations en particulier en cas de maladie permettant la mise en place de défenses.

 

Respiration

 

  • La nuit, l'arbre respire comme les humains, absorbant l'air et tous ses composants ( oxygène, carbone, azote, hydrogène, carbone..), et rejetant le gaz carbonique.

  • Le jour, par le phénomène de la photosynthèse, l'arbre absorbe le carbone du gaz carbonique et l'associe à la sève brute pour fabriquer des sucs nutritifs : c'est la sève élaborée, qui va circuler dans l'arbre entier et permettra la croissance de l'arbre et la réparation des petites blessures.

    Cette fabrication a besoin d'énergie : elle est apportée par la lumière. Toute la vie de l'arbre (et des plantes en général) va donc être tournée vers cette recherche essentielle de lumière. La concurrence est rude pour se « faire une place au soleil ». Les plus faibles ne pourront vivre longtemps.

 

Au cours de notre promenade, nous pouvons constater comment les arbres mettent en place

 

des stratégies pour recevoir le plus de lumière possible.

 

Les arbres ne mêlent pas leurs houppiers.

 

Ils poussent penchés, tordus parfois.

 

Les feuilles s'étalent, ne se superposent pas.

 

Certains se développent naturellement en cépées (plusieurs tronc à partir de la même souche, « tasse » en tannerrois).

 

Les branches se développent côté lumière ce qui à terme peut compromettre l'équilibre de l'arbre.

 

Les arbustes, comme le cornouiller et le troène, multiplient leurs branches pour multiplier les feuilles.

 

Certaines plantes comme le lierre ont besoin de peu de lumière pour grandir car elles utilisent la sève élaborée de l'arbre sur lequel elles se fixent : toutefois, elles ne fleuriront et fructifieront que si elles accèdent à la lumière.

 

 

 

 

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Une sortie botanique a eu lieu samedi 13 Mai 2017 à 14h 30.

La visite a été conduite par Gaëlle Massé chercheuse et Catherine Barrey botaniste toutes deux de la station de recherche des Metz à St Sauveur. Un premier inventaire de la flore a été élaboré

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Une sortie mycologique avec l'Association Mycologique Auxerroise

a eu lieu le samedi 12 novembre 2016

 

 

 

Une trentaine de personnes a répondu à l'invitation du Ferrier.

 

Dans un premier temps, chacun est parti collecter à sa guise les champignons à travers les sentiers du Ferrier.

 

 

 

 

Puis les récoltes ont été réunies et triées. Nos amis spécialistes de l'association auxerroise ont ensuite procédé à la détermination et à l'étiquetage. Chacun a pu poser les questions qu'il souhaitait.

 

 

 

La récolte a été modeste : la date tardive, la sécheresse de l'été et le sol tourmenté par l'exploitation des scories peuvent expliquer ce résultat. Les gourmands sont restés sur leur faim mais les amateurs de nature étaient satisfaits. La promenade fut très agréable et les trouvailles extrêmement variées dans leurs formes et leurs couleurs. Les précisions apportées par les experts ont été très appréciées.

 

 

 

 photos Jacques Caudry (Association mycologique) et Association du Ferrier

 

page en construction

La fête du Ferrier a lieu tous les ans le deuxième dimanche de septembre

L'entrée en est gratuite.

 

 

 

 

Belle réussite le 11 septembre pour la 7e fête du Ferrier.

 

Succès des animations, du repas et de la visite guidée.

 

 

 

Pour réaliser la réduction du minerai de fer, le ferron a testé un nouveau modèle de bas-fourneau entièrement construit en briques et argile.

Le forgeron a fabriqué de l'outillage sous les yeux attentifs du public.

Nous avons eu la chance d'accueillir deux potières qui ont tourné devant les visiteurs de magnifiques pièces. De nombreuses personnes ont essayé le tournage ou le modelage à partir du colombin.

 

Le banquet des Ferrons a réuni plus de soixante-dix personnes. Tout le monde a plébiscité le sanglier au ratafia du chef tannerrois Bruno. L'ensemble du menu, oignons rôtis, purée de pois cassés à l'oseille, moretum, fruits au miel et sablés aux châtaignes a été très apprécié.

 

La grande nouveauté cette année était la visite guidée agrémentée par des textes d'auteurs, lus par les comédiens de la compagnie de l'Escamoulin. Clins d’œil à la riche histoire du Ferrier, Virgile, Ovide, Jeanne d'Arc et les poètes du Moyen Âge nous ont enchantés. Deux histouères de notre trouvère Marcel ont terminé cette balade sur une note d'humour. Notre fidèle petit âne a accompagné la visite.

 

 

 

 

 

 

 

Journées Nationales de l'Archéologie

sous l'égide de l'Institut national de l'archéologie préventive

www.journees-archeologie.fr

Journées du Patrimoine de Pays & des Moulins

www.patrimoinedepays-moulins.org

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Cette année la journée de l' Archéologie couplée avec

 

la journée du Patrimoine de Pays et des Moulins

a eu lieu le samedi 16 juin 2018

 

 

 

  • L'expérience de réduction de minerai de fer en bas-fourneau présentait une nouveauté :

    le bas-fourneau a été allumé dès le vendredi et alimenté au cours de la nuit.

    Il a été ouvert à 14h 30 et a fourni un très beau massiot.

 

 

  • A la forge le travail était plus modéré, Christophe notre forgeron consacrant beaucoup de temps au bas-fourneau. Toutefois quelques amateurs ont pu s'initier aux secrets de forge.

  • Isabelle Nadim, notre fidèle potière a travaillé sous les yeux des visiteurs et a présenté une ravissante collection de ses productions. Elle reproduit la technique romaine de la sigillée.

 

 

 

  • Les pommes de terre du pique-nique puis de délicieux sablés ont cuit sur la sole gauloise mise en chauffe dès 7h le matin : les résultats sont très satisfaisants.

  • La visite guidée a regroupé un bonne trentaine de visiteurs dont des enfants particulièrement motivés.

  • Le pique-nique grâce au beau temps, a été une réussite et tous les convives ont apprécié ce moment chaleureux et convivial.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

2017

Nous avons participé cette année encore à ces deux manifestations nationales qui ont lieu à la même date et qui correspondent aux objectifs de notre association.

 

Notre manifestation a eu lieu le  samedi 17 juin 2017 de 10 h à 18 h

 Le beau temps sans excès de chaleur a favorisé la réussite des cette journée. Nous avons reconduit nos activités habituelles.

 

 

  • à la forge, Christophe et ses deux aides ont fabriqué des outils.
  • Isabelle, la potière nous a montré tout son talent de modelage car malheureusement son tour a eu quelques soucis techniques. Elle nous a présenté une fort jolie collection, reflet de son travail.
  • la nouveauté était l'essai de cuisson sur une sole gauloise (d'après les notes archéologiques de Bibracte) : mise en chauffe dès 7 h la sole a rempli son rôle et nous avons pu faire cuire des petits pains et des tartes, la technique reste toutefois à perfectionner, nous allons affiner nos procédés.
  • la visite guidée a réuni une trentaine de personnes toutes très intéressées.

 

 

 XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Archives 2016

En 2016, Toutatis était avec nous car exceptionnellement, il n'a pas plu ce dimanche 19 juin 2016 pour notre journée jumelée « archéologie-patrimoine de pays » et les visiteurs sont venus au rendez-vous.

Le ferron a parfaitement géré la conduite des bas-fourneaux : pour plus de détails se reporter à l'onglet  réalisations-expériences sidérurgiques .

Le forgeron s'est employé à la conception et à la fabrication d'outils spécifiques aux bas-fourneaux.

 

 

La potière a présenté de très jolies pièces originales et tourné vases et pots avec talent suscitant l'intérêt des visiteurs.

 

 

Une petite exposition présentait des pièces archéologiques trouvées sur le site de Tannerre. : tessons de poterie sigillée, pièces de vaisselle reconstituées et morceaux de poterie plus ordinaire comme des fonds de pots et des goulots de flacons.

Des fragments de petite statuette (vénus anadyomène), un fond de pot marqué du cachet du potier, un fond de flacon de verre, des fragments d'aiguille d'os et aussi un fer de lance gaulois constituaient les pièces les plus remarquables de cette exposition. Un schéma des voies romaines de la région et des cités gallo-romaines reconnues complétait l'ensemble, illustré par des photos du site d'Escolives.

 

Le pique-nique a rassemblé une trentaine de convives : salades, travers de porc grillés, pommes de terre cuites sous la cendre, tome de Savoie, pêches au sirop et gâteaux maison ont composé le menu très apprécié.

 

Vingt-cinq personnes ont participé à la visite guidée de l'après-midi et ont ainsi mieux appréhendé l'histoire si particulière du Ferrier de la Garenne.